parapluie piganiol maison française
parapluie piganiol maison française

MAGASIN 11 BIS

parapluie piganiol maison française

Prix régulier €109,00
Prix unitaire  par 
Taxes incluses. Expédition gratuite pour la France

réf : 55.41723 - olympe
parapluie open & close

 Au moyen âge, les pèlerins en provenance de Saint Jacques de Compostelle, ramenaient du cuivre qu’ils échangeaient sur place avec des paillettes d’or charriées par la Jordanne, rivière qui traverse la ville.

Ainsi depuis toujours existait à Aurillac une tradition de batteurs de cuivre. C’est avec ce cuivre que furent produites les premières pièces métalliques, des parapluies : noix, coulant, aiguillettes….

Avec le bois des forêts cantaliennes, principalement du châtaignier, furent confectionnés les mâts et les poignées de parapluies.

Enfin les éleveurs de chevaux du nord Cantal, qui commerçaient en Espagne avec la région de Barcelone, ramenaient en échange des toiles de coton. C’est à partir de ces toiles de coton, enduites d’huile, que furent confectionnées les premières couvertures de parapluies. De nombreuses fabriques virent le jour au cours du 19° siècle, on compta jusqu’à 2 000 ouvriers en parapluie dans la région, principalement des femmes qui travaillaient à domicile. Beaucoup de colporteurs partirent du Cantal pour sillonner la France et vendre la production aurillacoise. Ces colporteurs finirent par se sédentariser et c’est ainsi que se créèrent de nouveaux sites à Angers, Amiens, Chalon sur Saône…et jusqu’aux Pays

Bas où existe encore un magasin à l’enseigne de Laboyrie, petit descendant d’un migrant cantalien. Ainsi tout était réuni pour faire d’Aurillac le berceau du parapluie français.

Fabriqué en France